free invisible hit counter
OBJECTIFS
participer à l'éducation et la formation civique du citoyen
renforcer les capacités des individus et des communautés à participer efficacement à la vie locale et nationale et à résoudre leurs problèmes.
aider à réhabiliter des valeurs éthiques et morales telles que l’honnêteté, l’équité, la conscience professionnelle, la tolérance, la solidarité.
contribuer a la promotion d'un citoyen d'un type de nouveau acquis aux valeurs républicaines et démocratiques et prompt à l'action en faveur du progrès, de la démocratie et de la justice
promouvoir par des actions appropriées d'éducation et de formation civiques des comportements favorables dans les domaines du civisme, des droits de l’homme, de l’économie, de l’environnement et de la santé ;
œuvrer pour le renforcement des droits économiques, sociaux et culturels des groupes vulnérables ou marginalisés et la consolidation de l'Etat de droit.
contribuer au renforcement de l’Etat de droit à travers la participation et l’encadrement aux processus électoraux crédibles
offrir une expertise en matière d'élaboration et d'évaluation de plans, projets ou programmes touchant le civisme et la consolidation de l’Etat de droit.
encourager les recherches, les études, la compilation de documents en matière civique et de formation des citoyens

          CITATION DU JOUR    

La connaissance sans sagesse est comme l'eau dans le sable

SENEGAL: QUAND LA DIPLOMATIE PASSE AVANT LES DROITS DE L'HOMME EN MAURITANIE

Publié dans Actualité
vendredi, 06 octobre 2017 22:03

Au Sénégal, des ministres ont discrètement demandé à des ONG de défenses des droits de l’homme qui dénoncent l’esclavage en Mauritanie de ne pas organiser de conférence de presse à Dakar

Dans une rangée de sièges vides, seul Seydi Gassama, directeur d’Amnesty International au Sénégal, est venu expliquer la situation. La conférence de presse a été annulée deux fois, samedi dernier et ce jeudi, afin de protéger les ressortissants sénégalais basés en Mauritanie, explique-t-il :

« Je dois avouer qu’à nous-mêmes également l’Etat du Sénégal nous a exprimé ses préoccupations. Surtout que les bruits entre les deux pays ont tous des répercussions sur les populations. Il y a eu des actes de représailles, soit contre des pêcheurs, soit contre des Sénégalais qui seraient en situation plus ou moins irrégulière en Mauritanie. »

Absent, l’activiste mauritanien Biram Dah Abeid, figure emblématique de la lutte contre l’esclavage, reçoit donc discrètement. Il dit comprendre les demandes de l’Etat sénégalais et critique avant tout l’attitude et les pressions de l’Etat mauritanien et de son président :

« Ça dénote de la faiblesse de notre adversaire, le président général Mohamed Abdel Aziz. Et je regrette fort que le chef de l’Etat mauritanien use des populations paisibles comme moyen de pression. Ceci n’est pas digne d’une diplomatie qui se respecte. »

Déjà tendues, compliquées par la crise gambienne, par les discussions sur le gaz et le pétrole, ce coup de pression de la Mauritanie ne va sûrement pas apaiser les relations avec le Sénégal

RFI

 

Lu 163 fois

PUBLICATIONS

CONDUIRE EN VILLE: SECURITE ET COURTOISIE
L’ISLAM: LA VOIE MEDIANE
LE GUIDE DU LEADER : POLITIQUE ET SOCIAL
LA BIENSEANCE (ELEMENTS D’ETIQUETTE)
LA FAMILLE
LE BON CITOYEN: DEVOIRS ET DROITS
LE CODE DU STATUT PERSONNEL
LE GUIDE DU JEUNE CITOYEN
LES ELECTIONS
L’ETAT ET LA BONNE GOUVERNANCE
CHANGER LES MENTALITES  ACCEDER A LA MODERNITE
LE GUIDE HYGIENE ET SANTE

RESEAUX

SOUTENEZ NOUS

NEWSLETTER

Name:
Adresse Email:
How many eyes has a typical person?

ACCES MEMBRE

Identifiant

Mot de passe

Sponsors