free invisible hit counter
OBJECTIFS
participer à l'éducation et la formation civique du citoyen
renforcer les capacités des individus et des communautés à participer efficacement à la vie locale et nationale et à résoudre leurs problèmes.
aider à réhabiliter des valeurs éthiques et morales telles que l’honnêteté, l’équité, la conscience professionnelle, la tolérance, la solidarité.
contribuer a la promotion d'un citoyen d'un type de nouveau acquis aux valeurs républicaines et démocratiques et prompt à l'action en faveur du progrès, de la démocratie et de la justice
promouvoir par des actions appropriées d'éducation et de formation civiques des comportements favorables dans les domaines du civisme, des droits de l’homme, de l’économie, de l’environnement et de la santé ;
œuvrer pour le renforcement des droits économiques, sociaux et culturels des groupes vulnérables ou marginalisés et la consolidation de l'Etat de droit.
contribuer au renforcement de l’Etat de droit à travers la participation et l’encadrement aux processus électoraux crédibles
offrir une expertise en matière d'élaboration et d'évaluation de plans, projets ou programmes touchant le civisme et la consolidation de l’Etat de droit.
encourager les recherches, les études, la compilation de documents en matière civique et de formation des citoyens

          CITATION DU JOUR    

La connaissance sans sagesse est comme l'eau dans le sable

LE RWANDA

                                                                                                                                           LE CAS DU RWANDA

Par le passé, la preuve en a été donnée par la Chine. Aujourd’hui, en Afrique, c’est le Rwanda de Paul Kagamé qui force l’admiration de tous en matière de bonne gouvernance. Lisez plutôt

Selon l’édition 2014-2015 du rapport mondial sur la compétitivité, le gouvernement rwandais se classe au 7ème rang en ce qui concerne l’efficacité dans la gestion publique. Ce pays se retrouve ainsi devant des nations comme la Suisse (9ème) ou le Luxembourg (10ème). Selon le World Economic Forum (WEF) qui a publié ce rapport, le classement du Rwanda s’explique en grande partie par le niveau de gaspillage très bas en ce qui concerne les dépenses gouvernementales.

«Nous ne sommes pas surpris par ce classement parce qu’il ne fait qu’exprimer la réalité ce qui se passe chez nous. Au Rwanda, il y a un processus compréhensible en ce qui concerne la gestion et la reddition de compte, en particulier dans l’usage des ressources publiques»  a déclaré Anastase Shyaka qui dirige le conseil rwandais de la gouvernance (RGB). Les Rwandais ont accès à des informations cruciales en ce qui concerne l’action gouvernementale, les décisions de l’exécutif et la façon dont celui-ci établit ses priorités et fait ses choix a-t-il confié à Xinhua.

En Afrique le Rwanda est suivi par l’île Maurice qui se classe (26ème) et l’Afrique du Sud (32ème). Dans l’est du continent, il se classe très loin devant le Kenya qui vient en 51ème position ou l’Ouganda (79ème). Le rapport, qui évalue le niveau d’efficacité de la gouvernance de 144 pays du monde sur la base de critère comme le gaspillage des ressources, les obstacles à la régulation et la transparence dans l’élaboration des politiques nationales.

Au niveau international, le WEF a étonnamment classé le Qatar en premier, devant Singapour et la Finlande.

 Source : Agence Ecofin

Lu 3492 fois

PUBLICATIONS

CONDUIRE EN VILLE: SECURITE ET COURTOISIE
L’ISLAM: LA VOIE MEDIANE
LE GUIDE DU LEADER : POLITIQUE ET SOCIAL
LA BIENSEANCE (ELEMENTS D’ETIQUETTE)
LA FAMILLE
LE BON CITOYEN: DEVOIRS ET DROITS
LE CODE DU STATUT PERSONNEL
LE GUIDE DU JEUNE CITOYEN
LES ELECTIONS
L’ETAT ET LA BONNE GOUVERNANCE
CHANGER LES MENTALITES  ACCEDER A LA MODERNITE
LE GUIDE HYGIENE ET SANTE

RESEAUX

SOUTENEZ NOUS

NEWSLETTER

Name:
Adresse Email:
How many eyes has a typical person?

ACCES MEMBRE

Identifiant

Mot de passe

Sponsors