free invisible hit counter
OBJECTIFS
participer à l'éducation et la formation civique du citoyen
renforcer les capacités des individus et des communautés à participer efficacement à la vie locale et nationale et à résoudre leurs problèmes.
aider à réhabiliter des valeurs éthiques et morales telles que l’honnêteté, l’équité, la conscience professionnelle, la tolérance, la solidarité.
contribuer a la promotion d'un citoyen d'un type de nouveau acquis aux valeurs républicaines et démocratiques et prompt à l'action en faveur du progrès, de la démocratie et de la justice
promouvoir par des actions appropriées d'éducation et de formation civiques des comportements favorables dans les domaines du civisme, des droits de l’homme, de l’économie, de l’environnement et de la santé ;
œuvrer pour le renforcement des droits économiques, sociaux et culturels des groupes vulnérables ou marginalisés et la consolidation de l'Etat de droit.
contribuer au renforcement de l’Etat de droit à travers la participation et l’encadrement aux processus électoraux crédibles
offrir une expertise en matière d'élaboration et d'évaluation de plans, projets ou programmes touchant le civisme et la consolidation de l’Etat de droit.
encourager les recherches, les études, la compilation de documents en matière civique et de formation des citoyens

          CITATION DU JOUR    

La connaissance sans sagesse est comme l'eau dans le sable

LA SECURITE AU SAHEL

La menace évolue de manière insidieuse, la riposte doit donc se faire plus organisée. Telle était la conviction exprimée hier à l’Ecole de maintien de paix Alioune Blondin Bèye de Bamako par le général Ibrahim Sahid Mahamane, chef d’état-major général des armées du Tchad.

  Il est également président du Comité défense et sécurité du G5 Sahel (G5S) a présidé la cérémonie d’ouverture de la réunion extraordinaire de cette organisation en présence de ses homologues du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Burkina Faso.La Force conjointe du G5 Sahel et le Collège de défense ont été au centre des discussions entre les chefs d’état-major des pays membres.
La France, pays non membre du G5S, était représenté par son chef d’état-major, le général Pierre de Villers. Il faut rappeler que dans le cadre de la lutte contre le terrorisme des troupes françaises interviennent dans l’espace sahélien à travers la force Barkhane. Dont des éléments sont positionnés dans tous les pays membres du G5 Sahel.
Au cours de la rencontre , les chefs d’états-majors des armées des pays membres du G5 Sahel ont eu à trancher sur les questions essentielles pour le Comité défense et sécurité. En plus de la présentation et l’analyse de la situation sécuritaire dans l’espace commun ainsi que du compte-rendu de la dernière réunion et de celui des opérations militaires transfrontalières, il s’agissait de valider les conclusions des experts sur la Force conjointe et la montée en puissance du Collège de défense du Sahel.
La réunion du G5 Sahel, selon le général Touré, chef d’état-major malien, constitue un rendez-vous capital au regard de la densité et de l’importance des points inscrits à l’ordre du jour. Qu’il s’agisse de la validation du document conjoint de coordination interalliés ; ou de l’examen des travaux de réflexion sur la création de la Force conjointe du G5 Sahel, les décisions et recommandations issues de cette rencontre seront déterminantes pour la marche de l’organisation. Le chef d’état-major a, par ailleurs, salué « les efforts de la force Barkhane et de armées nationales qui planifient et mènent régulièrement des opérations qui donnent des résultats forts appréciables dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière ».
Le général Mahamane Touré a rendu un hommage mérité le travail accompli; ce qui a permi de produire les documents sur la création de la Force conjointe du G5 Sahel et la montée en puissance du Collège de défense du Sahel.  le Mali, conscient des enjeux sécuritaires dans la sous-région, est favorable à la mise en place d’une Force conjointe dotée de capacités autonomes pour contenir et éradiquer la menace terroriste qui plane sur la région sahélienne », a-t-il annoncé.
le président du Comité défense et sécurité du G5 Sahel, le général Ibrahim Sahid Mahamane, a rappelé que le 4 mars dernier, s’est tenue à N’Djamena la première réunion des ministres de la Défense qui a non seulement adopté toutes les recommandations, mais a aussi donné une impulsion nouvelle au comité en lui enjoignant de créer un comité chargé de réfléchir sur la création de la Force conjointe et de la montée en puissance du Collège de défense du Sahel.
Selon le général tchadien, l’expérience des trois mois écoulés ne laisse plus aucun doute sur l’évolution insidieuse de la menace sur l’espace frontalier et sur l’étroite connexion entre les terroristes et les groupes criminels traditionnels. C’est pourquoi une réponse collective, adaptée et évolutive est désormais nécessaire.

Source: l'Essor

 

Lu 334 fois Dernière modification le jeudi, 08 septembre 2016 18:54

PUBLICATIONS

CONDUIRE EN VILLE: SECURITE ET COURTOISIE
L’ISLAM: LA VOIE MEDIANE
LE GUIDE DU LEADER : POLITIQUE ET SOCIAL
LA BIENSEANCE (ELEMENTS D’ETIQUETTE)
LA FAMILLE
LE BON CITOYEN: DEVOIRS ET DROITS
LE CODE DU STATUT PERSONNEL
LE GUIDE DU JEUNE CITOYEN
LES ELECTIONS
L’ETAT ET LA BONNE GOUVERNANCE
CHANGER LES MENTALITES  ACCEDER A LA MODERNITE
LE GUIDE HYGIENE ET SANTE

RESEAUX

SOUTENEZ NOUS

NEWSLETTER

Name:
Adresse Email:
How many eyes has a typical person?

ACCES MEMBRE

Identifiant

Mot de passe

Sponsors