free invisible hit counter
OBJECTIFS
participer à l'éducation et la formation civique du citoyen
renforcer les capacités des individus et des communautés à participer efficacement à la vie locale et nationale et à résoudre leurs problèmes.
aider à réhabiliter des valeurs éthiques et morales telles que l’honnêteté, l’équité, la conscience professionnelle, la tolérance, la solidarité.
contribuer a la promotion d'un citoyen d'un type de nouveau acquis aux valeurs républicaines et démocratiques et prompt à l'action en faveur du progrès, de la démocratie et de la justice
promouvoir par des actions appropriées d'éducation et de formation civiques des comportements favorables dans les domaines du civisme, des droits de l’homme, de l’économie, de l’environnement et de la santé ;
œuvrer pour le renforcement des droits économiques, sociaux et culturels des groupes vulnérables ou marginalisés et la consolidation de l'Etat de droit.
contribuer au renforcement de l’Etat de droit à travers la participation et l’encadrement aux processus électoraux crédibles
offrir une expertise en matière d'élaboration et d'évaluation de plans, projets ou programmes touchant le civisme et la consolidation de l’Etat de droit.
encourager les recherches, les études, la compilation de documents en matière civique et de formation des citoyens

          CITATION DU JOUR    

La connaissance sans sagesse est comme l'eau dans le sable

LE SALAFISME EN CONCLAVE AU KOWEIT: ORIENTATIONS

La ville de Koweït a vu  la tenue  samedi 12 novembre, une conférence à laquelle ont participé des dizaines de leaders religieux du monde entier. Il a apporté une réponse implicite à la conférence de Grozny, qui avait adopté une définition de «la Communauté sunnite», une définition qui a provoqué la controverse en ne se référant pas au Salafisme comme composante légitime du Sunnisme.

La Conférence a d’abord condamné toute révolution ou opposition aux dirigeants en disant que les oppositions aux dirigeants musulmans en place sont mauvaises. La réunion a rejeté la proportion d’extrémistes cités comme Salafistes. Elle a noté que le nombre des Salafistes parmi ces gens est infime. La Conférence a rappellé que les extrémistes ont existé bien avant Ibn Taymiya et Muhammad bin Abdul Wahab.

La conférence intitulée «la compréhension correcte des sunnites et de la communauté et son impact sur la prévention de l'extrémisme» était dirigée par le Mufti de Mauritanie, le cheikh Ahmed bin Ahmedou, l'imam de la mosquée saoudienne à Nouakchott. La réunion a vu la participation de nombreuses personnalités salafistes  bien connues. La conférence a été cloturée par un discours lu par le Cheikh Abdul Aziz Al-Saïd  de l'Université de l'Imam Muhammad bin Saud"  qui a noté que  le but du rassemblement est "de défendre l'approche des vrais sunnites et leur acquittement des actes répréhensibles que leur collent les faussaires et les fauteurs de troubles ".

La déclaration exprime le point de vue selon lequel «le Peuple de la Sunna» est un nom qui est donné au « Peuple des Hadiths», à  «ceux qui ont eu un impact»,  au« Groupe de Salut», à  «La Nation du Juste Milieu», aux « Gens de droiture» et aux  «Salafistes» ,  soulignant que la doctrine était claire et profonde et n'a pas été créé entre les mains de l'Imam Ahmad et Ibn Taymiyyah et Muhammad ibn Abd Wahab : c'est la doctrine des Compagnons puis celle de leurs  Disciples et les disciples  de ces derniers... ".

En ce qui concerne les dirigeants des quatre écoles de jurisprudence islamique de Sunnite, Abu Hanafa, Malik, Shafi' et Ibn Hanbal, la Conférence souligne qu'ils étaient aussi des "imams adorant Allah uniquement" comme rapporté par tous ceux qui les ont approché ou ceux qui les ont connus…

La déclaration a implicitement répondu à ce qui est énoncé dans la conférence de Grozny, en disant que le Salafisme n'est pas un groupe comme dit faussement mais ils sont les vrais Sunnites et ils représentent la communauté sunnite d'une manière fidèle. Ceux qui ne sont pas salafistes sont en fait des groupes qui ne prennent pas en considération ce qu’ont dit le Prophète Muhammad et ses disciples. Il est temps pour ceux qui ne sont pas Salafiste de revenir sur le droit chemin. La Conférence les y vivement ... comme l'a fait Abou Al Hacen Al Achaari qui à la fin a abandonné  mauvais chemin en se débarrassant de sa mauvaise rhétorique pour rejoindre le Salafisme ...

La déclaration a mis en garde contre «le fanatisme et l'extrémisme sous toutes ses formes et manifestations et ses organisations ...» .Elle condamne les démonstrations et les rébellions contre les dirigeants musulmans au pouvoir au « nom du djihad pour l'amour de D’Allah », ajoutant que «se soulever contre un dirigeant musulman, même si c’est un souverain est injuste» est contre l'Islam vrai. La déclaration a également dénoncé en même temps le ciblage de La Mecque par les  Houthis.

Lu 3410 fois

PUBLICATIONS

CONDUIRE EN VILLE: SECURITE ET COURTOISIE
L’ISLAM: LA VOIE MEDIANE
LE GUIDE DU LEADER : POLITIQUE ET SOCIAL
LA BIENSEANCE (ELEMENTS D’ETIQUETTE)
LA FAMILLE
LE BON CITOYEN: DEVOIRS ET DROITS
LE CODE DU STATUT PERSONNEL
LE GUIDE DU JEUNE CITOYEN
LES ELECTIONS
L’ETAT ET LA BONNE GOUVERNANCE
CHANGER LES MENTALITES  ACCEDER A LA MODERNITE
LE GUIDE HYGIENE ET SANTE

RESEAUX

SOUTENEZ NOUS

NEWSLETTER

Name:
Adresse Email:
How many eyes has a typical person?

ACCES MEMBRE

Identifiant

Mot de passe

Sponsors